Outils pour utilisateurs

Outils du site


effsoc:gtatf

Groupe de travail interne des Amis de la Terre France

Attention, les définitions suivantes sont des propositions du groupe de travail. ELLE NE SONT PAS VALIDEES PAR LA FEDERATION (et ne le seront pas à court terme)

Effondrement : baisse importante et rapide d'un niveau établi de complexité socio-politique (Tainter) qui se traduit concrètement par la perte rapide et potentiellement irréversible de certains des services de base fournis par des services publics encadrés par la loi et à l'ensemble de la population: eau potable, alimentation, énergies, état de droit, internet… (Y Cochet).

Il faut distinguer crise, déclin et effondrement. Alors qu'après une crise, il y a un retour à un état proche de l'état antérieur, l'effondrement est irréversible ou nécessitera un temps beaucoup plus long pour un retour à un état proche de l'état antérieur, se qui rend se retour d'autant plus hypothétique. Un déclin est une dégradation suffisamment lente pour être observable, pour que sa dynamique soit comprise, pour que ces effets soit éventuellement prévus et pour que les institutions s'adaptent au fur et à mesure. La vitesse de l'effondrement provoque des “turbulences”, du chaos, de l'imprédictibilité et rend l'adaptation d'autant plus difficile que l'inertie est forte.

Civilisation thermo-industrielle : l'ensemble des sociétés industrielles, c.a.d. celles qui utilisent les énergies fossiles pour alimenter une forte activité économique, faisant passer cette dernière du stade artisanal au stade industriel. Elles se caractérisent par une grande complexité organisationnelle et modifient profondément leur environnement, la faune, la flore, les paysages.

Effondrement de quoi ? : de la civilisation thermo-industrielle. L'effondrement de la biodiversité (humains et non-humains), même si elle est provoquée en grande partie par la civilisation thermo-industrielle, est ici pris comme une des causes.

Quelle rapidité ? : Il y a effondrement quand la vitesse de dégradation est supérieure à la vitesse d'adaptation. Concernant les sociétés industrielles, la vitesse d'adaptation des institutions est de l'ordre de quelques décennies, ce qui est rapide comparé à la plupart des autres sociétés. On peut considérer que l'effondrement d'une société industrielle devrait se produire en une ou plusieurs décennies pour être considéré comme tel. L'effondrement de la civilisation thermo-industrielle résulterait de l'enchaînement d'effondrement des sociétés industrielles qui la composent, il serait donc nécessairement plus long et dépendrait de la rapidité de l'effet domino (l'effondrement d'une société industrielle entraînant celui des autres).

Résilience: capacité d'un écosystème, d'un habitat, d'une population ou d'une espèce à ne pas s'effondrer après avoir subi une perturbation importante. La résilience d'un système est favorisée entre autres par son hétérogénéité, sa capacité d'autonomie, sa vitesse d'adaptation, sa capacité à se remettre en cause (Diamond) et sa sobriété.

Transition : mouvement ayant pour objectif la transformation progressive de nos sociétés industrielles en sociétés soutenables, c.a.d. ne dégradant pas le milieu naturel qui leur permet d'exister.

Les scenarios possibles

Les scenarios suivants sont pour le moment identifiés de manière exclusive, la réalité sera probablement une combinaison de plusieurs d'entre eux.

Statu-quo : la civilisation thermo-industrielle réussit à continuer sur sa voie sans s'effondrer : croissance économique, développement technique, libéralisation, croissance des inégalités, transhumanisme, etc. Les limites qui motivent la transition ou font craindre l'effondrement seraient surévaluées, erronées ou inexistantes.

Transition écologique et sociale : le mouvement de la Transition réussit à transformer les sociétés et à éviter l'effondrement. Les AT décrivent ce scénario comme souhaitable dans le texte “Pour des Sociétés Soutenables”.

Effondrement de nombreuses sociétés humaines : Des effondrements d'ampleur potentiellement planétaire se produisent à des échéances plus ou moins proches voire contemporaines, et de manière plus ou moins rapide.

Miracles : Des événements imprévus extraordinaires (révolutions scientifiques, sursaut humain, salut divin, secours extra-terrestre, etc.) permettent à nos sociétés de dépasser les crises écologiques et sociales et donnent aux sociétés humaines une orientation différente des 3 autres scénarios.

effsoc/gtatf.txt · Dernière modification: 2019/03/26 06:37 par atnb