Outils pour utilisateurs

Outils du site


actions_ponct:cngl2018:cr-gteff

CNGL automne 2018 - Retour GT Effondrement

4 membres du groupe était présents pour faire ce retour aux groupes locaux : Benoît (AT Paris), Jean (AT Isère), Marc (ATNB), Valérie (ATNB), ainsi que Marie, (service civique à AT Isère).

Rappel de l'historique du groupe de travail

Création en juin 2018 lors de l'AF, suite à l'amendement “Effondrement” proposé à ATNB au plan triennal. Lors de l'AF, la plupart des participants considéraient que le sujet était important et qu'il devait être travaillé mais que ce sujet n'avait pas sa place dans le plan triennal. Un groupe de travail “non thématique” à été créé et 10 personnes s'y sont inscrites à ce moment. 2 personnes l'on rejoint par la suite.

Depuis, 7 personnes on participé, dont 3 une seule fois. 5 réunions à distance ont eu lieu, réunissant 2 à 5 personnes.

Objectifs

Les objectifs du groupe ont été fixé lors de l'AF et validé ensuite par le groupe :

  • S'assurer d'une compréhension claire du sujet en interne et adopter des définitions communes.
  • Evaluer ce risque d'effondrement et celui d'autres scenarii possibles.
  • Définir la position officielle des AT sur le sujet ainsi que la stratégie et la communication correspondante.

Rappel d'une remarque marquante faite lors de l'AF : comment s'appuyer sur le sujet “Effondrement” pour nos actions existantes ?

Une question que le groupe souhaite mettre en avant : Est-ce-que le sujet “Effondrement” est démobilisateur ou (re)mobilisateur ?

Travail effectué par le groupe

Des définitions de termes clés et de scenarii possibles ont été rédigé. Les définitions n'ont pas nécessité de compromis compliqué ou difficile, les rédacteurs étaient satisfait du travail.

L'état des lieux pour chaque scenarii est cours d'élaboration.

Discussion CNGL

Le groupe pense et affirme clairement que taire le sujet de l'effondrement est une erreur. D'autres membres ne voient pas le problème et considèrent que l'effondrement est au coeur des préoccupation des AT depuis plusieurs décennies. Le désaccord semble se tenir alors dans l'utilisation du mot effondrement pour nommer ce qui risque de se produire (ou est en train de se produire).

Florent Compain, A.T. Meurthe et Mozelle, a rappelé la position du conseil fédéral des A.T. : une divergence de fond sur la place à donner à l'Effondrement dans la communication des A.T.

Le groupe pose les questions suivantes à la CNGL :

  • Le groupe doit-il poursuivre son travail ?

Pas d'interdiction ni d'attente.

  • Le travail du groupe sera-t-il utilisé ? A minima étudié ?

Impossible de répondre à cette question.

  • Quels sont les freins, réticences à ce que ce groupe existe ?

Attention à ne pas démobiliser ou porter un discours incompatible avec les valeurs des AT : repli sur soi, abandon d'une partie de la population, etc.

Quels sont les objectifs du groupe ? La question revient plusieurs fois alors qu'ils sont écrits et inchangés depuis la création du groupe.

  • Comment informer tous les adhérents ATF de l'existence de ce groupe ?

Seule la liste CNGL est possible, une 60aine d'adresses de référents, dont une partie qui ne doit plus fonctionner, sur plusieurs milliers d'adhérents.

Le groupe a commencé la CNGL en faisant une réunion interne pour préparer cette restitution à la CNGL. Le groupe a refait une réunion interne après cette restitution pour se fixer ses prochains objectifs.

actions_ponct/cngl2018/cr-gteff.txt · Dernière modification: 2018/10/13 07:33 par atnb