Outils pour utilisateurs

Outils du site


actions_ponct:2017:2017-05-16eau

Soirée information débat qualité de l'eau

Compte rendu de la soirée du 16 mai 2017 à la Brasserie Tauler.

Depuis plusieurs années, les analyses d'eau communiquées aux consommateurs de la zone Arzacq, Morlanne, Mazerolles, Thèze indiquent des dépassements très importants des seuils autorisés de pesticides : 11 fois plus que le maximum autorisé en 2014, 9 fois plus en 2015, nous attendons toujours les analyses pour 2016.

Cette 1ère soirée publique d'ATNB a réuni une quarantaine de personnes.

Étaient notamment présents :

  • Daniel Sango, qui avait déjà rédigé plusieurs articles sur ce sujet.
  • Jean Pierre Peys, président du SMNEP (syndicat de production d'eau), maire de Sauvagnon et président du SIAEP Luy Gabas Lees (syndicat de distribution d'eau).
  • Marc Pédelabat, membre du SMNEP et maire de Carrère.

Même si nous sommes satisfaits d'avoir eu l'intervention de ces 2 élus, nous regrettons qu'aucun élu du SIAEP d'Arzacq ne soit venu à notre soirée.

Daniel Sango a présenté la situation en précisant que le problème remonte à près d'une dizaine d'années avec à l'époque des taux de nitrates très élevés, voire beaucoup plus longtemps puisque les pesticides actuellement incriminés n'étaient pas recherchés avant. Sa principale critique est que le temps de réaction des syndicats de production et de distribution de l'eau aura été beaucoup trop long.

Jean Pierre Peys et Marc Pédelabat ont présenté le système de production et de distribution d'eau, ils ont confirmé que 2 puits à Bordes produisaient une eau de mauvaise qualité et que leur remplacement par des nouveaux puits à Baudreix aurait lieu en novembre 2017.

Après un temps de questions réponses avec les intervenants, plusieurs questions restent en suspens, notamment :

  • Pourquoi sur le canton d'Arzacq le syndicat de distribution ne prend-t-il pas l'eau au syndicat de production de Geaune qui pourrait fournir une eau de meilleure qualité ?
  • L'eau des nouveaux puits de Baudreix sera-t-elle de meilleure qualité ?

Les personnes présentes, après un travail en petits groupes, proposent les actions suivantes (classées par ordre de préférence suite à un vote de ces mêmes personnes) :

  1. Intervenir auprès des agriculteurs qui utilisent des pesticides ainsi qu'auprès des syndicats et des firmes agro-industrielles. 11 votes, 4 personnes motivées.
  2. Sensibiliser les enfants à la qualité de l'eau. 8 votes, 2 personnes motivées.
  3. Créer une commission citoyenne de contrôle qui ferait des analyses indépendantes et assisterait aux réunions des syndicats. 7 votes, 2 personnes motivées.
  4. Organiser d'autres débats, à l'initiative d'autre associations locales. 7 votes, 2 personnes motivées.
  5. Ne pas payer la facture d'eau quand les analyses sont hors normes et acheter des filtres domestiques. 6 votes, 5 personnes motivées.
  6. Inviter les citoyens à ne pas acheter de l'eau en bouteille à cause des déchets. 5 votes, 1 personne motivée.
  7. Organiser des manifestations pour avoir de l'eau du syndicat de Geaune. 5 votes, 0 personne motivée.
  8. Favoriser l'eau de pluie pour devenir autonome. 4 votes, 5 personnes motivées.
  9. Inviter les citoyens à répondre au sondage de l'UE de la PAC du futur. 3 votes, 4 personnes motivées.

Ces actions, imaginées et formulées en 20 min nécessitent bien-sûr d'être précisées et affinées.

Liens externes :

actions_ponct/2017/2017-05-16eau.txt · Dernière modification: 2017/05/22 17:53 de atnb